Salta direttamente ai contenuti

Approche

PDF Stampa E-mail
Home arrow Approche

Dans la église-cathédrale de Monreale, ville qui s’élève aux alentours de Palerme, en Sicile, on peut admirer l’une des plus grandes et des plus intéressantes surface de mosaïques au monde, (pus de six mille mq.). Financée et réalisée par le roi normand de Sicile, Guillaume II dit le Bon, l’ensemble artistique que nous allons visiter nous transporte dans des univers culturels et religieux qui, bien que neuf siècles nous en séparent, aident à comprendre aussi le XXIe siècle dans lequel nous vivons.

Avant de nous lancer dans cette visite virtuelle, il convient que nous nous livrions tous à un effort mental. Pour comprendre, ne serait-ce qu’à un niveau de base, l’essentiel de ce qu’est et de ce que signifie l’espace sacré de Monreale, il faut se replonger dans les valeurs et les événements historiques qui donnent leur logique vivante à ses célèbres mosaïques. S’il ne se soumet pas à cet effort culturel, le touriste ou le fidèle chrétien admirera l’aspect extérieur des éléments architecturaux et artistiques. Mais vu qu’ils se répètent de manière accentuée, le groupe de visiteurs se fatiguera bien vite après la présentation de deux ou cinq concepts de base ou d'images types. Le même phénomène se produirait si nous visitions des lieux sacrés mondiaux réputés tels que le temple bouddhiste d’Angkor au Cambodge ou le palais bouddhiste du Potala, à Lhassa au Tibet, ou le temple égyptien du dieu Ammon à Louxor. L’effort que nous demandons sera récompensé par une satisfaction culturelle particulière et, nous le souhaitons, également spirituelle, puisqu'il s'agit d'une architecture religieuse vécue.