Salta direttamente ai contenuti

L’exonarthex ou vestibule ouest principal

PDF Stampa E-mail
Home arrowL’exonarthex ou vestibule ouest principal

La place principale, située à l'ouest de la cathédrale, était entourée d'un portique qui avait pour but d'abriter des intempéries saisonnières et de la chaleur torride du soleil estival. L'harmonie de cet espace agrégatif se complétait à merveille dans l’exonarthex, porche solennel, orné de mosaïques qui ont aujourd’hui disparu, véritable « vestibule » d'attente de la rencontre avec le Roi des rois, avec le Seigneur des Seigneurs, le Christ du Père, avec la Reine Marie sa Mère, avec toute la Cour royale du Ciel* (dans la pratique ecclésiale des IV-VIe siècles, le porche faisant face à la basilique ou endonarthex – premier périmètre de déambulation à l’intérieur – était réservé à l’accueil des pénitents ou des catéchumènes. Ces deux catégories de personnes ne pouvaient en effet pas, pour différents motifs, participer à la célébration des Mystères/Sacrements dans son intégralité).

Des témoignages datant du XVIe siècle permettent de restituer avec exactitude les mosaïques de l'exonarthex. Dès le seuil franchi, le Roi et le Peuple de Dieu étaient accueillis par les deux Archanges, Michel et Gabriel, et par deux prophètes, Isaïe et Balaam. Les inscriptions de ces deux derniers personnages bibliques anticipaient les thèmes messianiques qui auraient ensuite constitué le concert de lumière et de couleurs des mosaïques à l’intérieur de la cathédrale. Isaïe se référait à l’origine davidique de Jésus (un rejeton sortira de la souche de Jesse (ou Isaï)) et Balaam préfigurait la splendide lumière que nous apporterait le Messie (un astre sort de Jacob).
Dix médaillons de saints sur les intrados latéraux et cinq médaillons de saintes sur l’intrados central faisaient office de couronne à des scènes consacrées à l'histoire terrestre de la Mère du Messie, la Vierge Marie, humble et glorieuse.
Sur la paroi de droite lorsque l’on entrait dans la cathédrale et sur la paroi droite latérale, se déroulaient les quatre scènes suivantes:
- la nativité de Jésus à Bethleem, avec 3 bergers et les anges ; Nativitas Jesus Christi, (Lello 24)
- l’adoration des mages ;
- la présentation au temple et la purification de la Mère ; Praesentatio Christi in Templo; Positus est in ruinam et signum cui contradicetur (Lello 24);
La paroi gauche présentait quatre autres scènes mariales:
- trois anges qui prennent soin de l’Enfant qui vient de naître;
- une scène inconnue, que Lello suppose être l’Ascension ou le Transit ou Dormition de la Vierge, avec les apôtres à ses côtés.
Sur la paroi gauche latérale:
- présentation de Marie au temple;
- et, simple hypothèse, la Nativité de la Bienheureuse Vierge Marie.

Porta_bronzea.jpgL’énorme porte de bronze (7,80 x 3,90) qui débouchait sur l’intérieur de la cathédrale de Monreale avait été réalisée par Bonanno da Pisa dès 1186.
Des motifs symétriques, floraux, géométriques (le célèbre bâton brisé d'origine normande), zoomorphes et anthropomorphes servent de cadre à au moins quarante panneaux représentant des épisodes bibliques, de la Genèse aux Evangiles, divisés en dix sections. Deux scènes principales dominaient les deux valves : à gauche, Marie trônant (avec l'inscription latine : Marie enlevée au ciel) ; à droite, le Christ trônant (avec l’inscription latine : Je suis la Lumière du monde, correspondant littéralement à ce qui était ensuite présenté dans le livre ouvert dans la main gauche du Christ Pantocrator de l’abside centrale). Voici la liste complète des quarante scènes bibliques qui s’inspirent de celles des grandes mosaïques de l’intérieur:
- 1ère section:
1. La création d’Adam
2. La création d’Eve
3. Le Paradis
4. Le péché
- 2ème section:
5. La punition
6.  Le labeur d’Eve
7. Eve enfante Caïn et Abel
8. Caïn et Abel
- 3ème section:
9. Le meurtre d’Abel
10. L'Arche
11. La vigne et Noé
12. Les anges rendent visite à Abraham
- 4ème section:
13. Le sacrifice d’Abraham
14. Abraham, Isaac, Jacob
15. Moïse, Aaron
16. Malachie et Balaam
- 5ème section
17. Osée et Isaïe
18. Michée et Joël
19. Daniel et Amos
20. Ezéchiel et Zacharie
- 6ème section
21. L'annonce à Marie
22. La visite à Elisabeth
23. La nativité de Jésus
24. Les rois-mages
- 7ème section
25. Hérode
26. La fuite en Egypte
27. La présentation au temple*
28. Le baptême dans le Jourdain
- 8ème section
29. Les tentations du désert
30. La résurrection de Lazare
31. L’entrée à Jérusalem
32. La Transfiguration*
- 9ème section
33. La Cène pascale
34. Gethsémani et Judas
35. La crucifixion
36. La victoire sur la mort
- 10ème section
37. La sépulture
38. La Résurrection et Marie-Madeleine
39. La manifestation à Emmaüs
40. L'Ascension
La section en bas, à gauche et à droite, porte les symboles normands bien connus : le griffon (anglo-normand) et le lion (siculo-normand) (Ferina 113).

La porte de bronze réalisée par Barisano da Trani (1179) dans le vestibule nord date de quelques années auparavant.
Moins recherchée que celle de Bonanno da Pisa, l'ouvrage s'articule en 28 panneaux agencés symétriquement sur les deux valves.