Salta direttamente ai contenuti

Le cycle de la Création

PDF Stampa E-mail

L’artiste qui a conçu les mosaïques de Monreale, au moment de décrire la Création de l’univers et de l’homme, a fait preuve de perspicacité dans la lecture de la première page de la Bible. En effet, le cycle des sept « journées » au cours desquelles Dieu a façonné la création est précédé du souffle de l’Esprit de Dieu sur le chaos primordial. Dans la catéchèse pascale, la Création du monde était un événement, un « mystère », vue en étroite relation avec la Création « nouvelle et définitive », celle que le Christ ressuscité inaugura en se manifestant à ses disciples.

scena3.jpgPrélude créatif. L’Esprit sur l’abysse et les eaux primordiales.
Dieu le Père et Créateur est ici représenté, avec les traits du Christ historique, en train de « verser » l’Esprit Saint qui donne la vie. La colombe de l’Esprit, tel un torrent de vie, traverse le vide de l'abysse noir et se déverse dans les eaux orageuses d'une mer chaotique où elle apporte la tranquillité et l’ordre.





 

scena4.jpgPremier jour. Création de la lumière, du jour et de la nuit
Dieu, avec le volumen du projet dans la main droite, crée l’éclat de la lumière, bien représenté par des rayons foudroyants. La bande noire, à hauteur des pieds de Dieu, représente la création de la nuit, en tenant compte de l'inscription latine.... le noir du vide et de l'abysse primordial se retire de plus en plus. Le noir pourrait toutefois aussi représenter le lieu et l’abysse primordial qui se retirent en présence de la nouvelle lumière. Le mouvement des robes des anges crée un grand dynamisme.

scena5.jpgDeuxième jour. Création du firmament qui sépare les eaux supérieures et inférieures.
La vision hébraïque du cosmos a toujours accordé une grande importance au concept du firmament. Avec la Création, Dieu sépare les eaux supérieures des eaux inférieures, désormais pacifiées par son action divine.

 

scena6.jpg

Troisième jour. Création de la terre ferme, de la végétation et des arbres fruitiers.
Le Créateur unit l’eau de la « Mer », soulignée par une couleur multiple et où le vert prédomine. Il fait apparaître la terre ferme (: Tera) à la morphologie variée - sous forme de relief rocheux - et la recouvre de différentes espèces de plantes et d'arbres fruitiers.


scena8.jpgQuatrième jour. Création du soleil et de la lune, régulateurs du temps

Le Créateur, toujours assis sur le Ciel/de sa propre Divinité, lève la main droite pour créer les lumières du jour (soleil) et de la nuit (lune) sur le fond du firmament, rendu avec efficacité dans la particularité des composantes chromatiques

 

scena8.jpgCinquième jour. Création des êtres vivant dans la mer et de ceux qui volent sur la terre.  
En bas, la narration de la création nous présente une grande variété de poissons de toutes tailles dans une eau très transparente. Différentes espèces d'oiseaux volent sur la terre, tous ayant les yeux tournés - comme les poissons - vers le Créateur.

 

scena9.jpgSixième jour. Création des bêtes sauvages et domestiques et création de l'homme
Les deux textes bibliques choisis pour cette scène sont consacrés à la création de l'homme, modelé à partir de la boue et dans les narines duquel est inspiré le souffle de la vie, de la vie de Dieu. En haut à droite, figure également la création des bêtes sauvages et domestiquées.

scena10.jpgSeptième jour. Dieu se repose
De manière presque humaine, la « fatigue » de Dieu est ici représentée après les six jours de la splendide création. Le bras créateur, mis en relief par le manteau qui s’écarte, s’abandonne, éreinté, sur le genou droit et en position abaissée par rapport au bras gauche. On peut même, en observant le visage de Dieu, noter certains signes de fatigue, dans les yeux, dans le dessin de la bouche et dans la position de la tête, légèrement inclinée vers la partie lasse

Pour voir les photos élargie: Le cycle de la Création