Salta direttamente ai contenuti

Premier arc triomphal. Passage de la première à la nouvelle Alliance

PDF Stampa E-mail
Home arrowDans le Sanctuaire ou Hiereion arrowPremier arc triomphal. Passage de la première à la nouvelle Alliance

Nous venons de terminer un voyage très articulé et fondamental qui nous a entraînés aux origines de l'humanité et vers des épisodes de grâce et de péché, de beauté et de violence que la communauté ecclésiale de Monreale a vécu et vit comme premier itinéraire dans la foi, première annonce du Baptême et de la Pâque.
Des splendeurs aurorales de la première Alliance, passons maintenant, à travers le premier arc triomphal entièrement consacré à la généalogie royale du Messie Jésus, à la deuxième Alliance, nouvelle et définitive.
Le passage est important lors de la visite de la cathédrale, car il établit chez les touristes et les fidèles la perception adéquate de ce qu'ils ont acquis et de ce à quoi ils vont s'approcher.
C'est la raison pour laquelle nous consacrons une section iconique à une transition structurale, à l'intérieur de "L'encyclopédie visuelle chrétienne", la cathédrale de Monreale.

Le premier arc triomphal
En étroite corrélation avec les trois autres "arcs" triomphaux, il convient de considérer d'un peu plus près la stratégie iconique qui sous-tend les choix qui présidèrent à la réalisation des mosaïques de "l'Eglise du roi", Santa Maria Nuova à Monreale. Durant les courtes années de construction de ce chef-d'œuvre sacré et artistique, ce fut le roi, Guillaume II, assisté de ses conseillers politiques et religieux, qui détermina certains des choix structuraux dans les messages que la cathédrale aurait dû transmettre.
Et l'accent se porta sur les rois hébreux qui avaient précédé le Roi-Messie, Jésus, Maître et Juge, Lumière du monde, leur descendant direct au vu de son appartenance à la lignée.
Les archanges Michel et Gabriel précédent l'intrados "royal", suivis par les prophètes Isaïe et Malachie, tous envoyés et représentants de la Divine Sagesse, dominant le tympan de l'arc triomphal, bien visible de tous les côtés de la nef central solennelle.

Tympan, Archanges et Sagesse
Dans la continuité des intrados du vestibule ou Exonarthex et de la porte centrale, les deux Archanges reprennent leur fonction annonciatrice des merveilles de Dieu (mirabilia Dei). La sagesse royale figure au centre de leur action révélatrice.

Médaillons (grands) : Obed, les rois, généalogie
La splendeur du passage sous l'arc triomphal émane des grands médaillons représentant les personnalités royales de ceux qui ont engendré le vrai Roi et Pasteur, Jésus.

Saints en pied (base du parastate)
Les grands médaillons royaux sont soutenus, dans l'arc à droite et à gauche de l'observateur, par des figures solennelles de saints en pied. Chacun d'entre eux est le commencement de ce que nous avons défini comme une sorte "d'embrassade" ecclésiale qui se détache de la figure centrale du Christ et de sa Mère Marie que domine la magnifique abside centrale.